Vous êtes ici :

Accueil>Dans les coulisses du tri sélectif

Imprimer cette page en utilisant la fonction Imprimer de votre navigateur

Dans les coulisses du tri sélectif

Le 22 octobre dernier, le conseil communautaire des jeunes a visité le centre de valorisation des déchets recyclables situé à Dieulouard en compagnie d’élus et d’agents de la CCTLB. L’occasion pour les jeunes élus de découvrir en Lorraine le point de chute des sacs de tri et l’imposante infrastructure nécessaire à leur traitement.

Les déchets de 41 collectivités

Avec 36 000 tonnes de déchets recyclables, le centre de valorisation Paprec à Dieulouard est le plus important de Lorraine. Ici convergent les déchets valorisables de l’agglomération Nancéienne, du sud Nancéien, du bassin Mussipontain, de Meuse et d’une partie de la Moselle.

Le balais des camions est incessant. Les sacs de tri sélectif et le contenu des bornes d’apport volontaire (certaines collectivités ne collectent pas les déchets recyclables en porte à porte mais via des bornes à la manière du verre ou du papier) sont déposés en gigantesques tas au pied d’un énorme tapis roulant qu’alimente en permanence un engin de chantier équipé d’une benne.

Le circuit des déchets débute par un déchiquetage des sacs et un décompactage des déchets qui passent ensuite par l’énorme tambour rotatif à trous d’une machine qui sépare les déchets en fonction de leur taille. Ils empruntent ensuite une succession de tapis roulants et passent par une machine dernier cri, une trieuse optique qui flasche les déchets et les trie en fonction de leur matière. Avant de finir en ballots de canettes d’aluminium, de boites métalliques, de cartons ou de bouteilles plastique, le tri sélectif passe en bout de parcours sous les yeux d’opérateurs qui débarrassent les flux d’éventuelles erreurs.


L’importance du bon geste de tri

Pour une valorisation efficace, l’ambassadeur du tri, Christian Guzranyi, rappelle aux jeunes visiteurs l’importance d’adopter de bons gestes lors du tri sélectif à la maison :

  • de pas emboîter les déchets entre eux (une bouteille d'eau dans une boîte de conserve ou un flacon de shampoing dans un carton, ...) : les machines chargées de trier les déchets contenus dans les sacs jaunes ne parviendraient pas à les dissocier et ils devront être traités deux fois, pour finir leur vie en déchets sans être recyclés.
  • Bien respecter les consignes de tri (www.noustrions.fr) et ne pas mettre dans son sac des déchets qui n’auraient rien à y faire : déchets biodégradables, seringues, déchets volumineux dont la destination est la déchèterie (casseroles, pièces auto, électroménager, ect.)
  • Il n’est pas nécessaire de laver ses déchets (barquette de plat préparé ou boîte de conserve par exemple) mais ceux-ci doivent être vide de tout contenu.

La visite du centre de valorisation par les jeunes élus participe de leur découverte des enjeux publics (par exemple en matière de sécurité avec la visite de la gendarmerie, de secours avec la visite du centre des pompiers ou de l’administration nationale avec la visite de l’Assemblée Nationale à Paris).

Une initiative de Virginie Burtin, vice-Présidente déléguée à la jeunesse, à l’insertion et à la formation, qui conclue : « il était important pour la CCTLB de faire découvrir à ses jeunes élus l’importance de moyens nécessaires à la revalorisation des déchets et de rappeler que le meilleur des déchets est celui que l’on ne produit pas. ».