Vous êtes ici :

Accueil>Extension des consignes de tri au 1er janvier

Imprimer cette page en utilisant la fonction Imprimer de votre navigateur

Extension des consignes de tri au 1er janvier

La loi de transition énergétique pour la croissance verte a fixé des objectifs ambitieux en matière de recyclage, en imposant notamment une généralisation de l’extension des consignes de tri  à l’ensemble des emballages à l’horizon 2022.

La Communauté de Communes du Territoire de Lunévillois, comme elle s’y était engagée lors de la mise en place en place de la nouvelle politique de la Propreté, a souhaité accélérer la mise en place de cette extension et la proposer aux habitants dès le 1er janvier 2020 avec en ligne de mire un double enjeu : d’une part, simplifier le geste de tri et augmenter les quantités de déchets triés et, d’autre part, améliorer les performances de recyclage et de valorisation tout en limitant le nombre de bacs à présenter à la collecte.

Pourquoi mener cette extension ?

Pour répondre à 3 objectifs :

  • tenir l’engagement des élus à mettre en œuvre une nouvelle politique de gestion des déchets avec d’ambitieux objectifs : 100% de déchets valorisés ou recyclés en 2021, zéro déchet enfoui en 2021, moins 40% d'ordures résiduelles en 2028.
  • faciliter et systématiser le geste de tri : cette extension aide à lever les doutes, exprimés par 4 Français sur 5 au moment de trier leurs emballages. Les emballages, tels que le blister, la barquette, le film plastique, le tube de dentifrice, le pot de yaourt, etc... constituaient les erreurs de tri les plus fréquentes, même chez les bons trieurs. En simplifiant les consignes des emballages en plastique, on permet aux Français de ne plus se poser de question. Et on peut attendre un geste de tri plus systématique car plus assuré : tous les emballages sont dorénavant à déposer dans le sac / bac de tri quelle que soit la matière
  • Limiter le nombre de bacs à présenter à la collecte et développer le recyclage : en ouvrant la collecte sélective à tous les emballages, on permet aux entreprises de recyclage de disposer de matière pour expérimenter les process et développer les technologies nécessaires à leur recyclage à grande échelle.

En quoi consiste l'extension de ces consignes de tri ?

L'extension des consignes de tri consiste à permettre aux habitants de mettre dans le sac de tri tous les emballages qui n'étaient pas recyclés jusqu'alors : films, pots, barquettes, blisters,... Jusqu'alors en France, les consignes de tri pour les emballages, en plastique notamment, étaient limitées aux bouteilles et flacons. Leur recyclage s'est vite organisé et développé en France ; il est aujourd'hui pérenne avec une filière de recyclage efficace en France et en Europe.

  • Un courrier dans toutes les boites aux lettres

Le Président de la Communauté de Communes, Laurent de Gouvion Saint Cyr à souhaité adresser un courrier à chaque foyer de notre territoire pour l'informer de cette extension.

Retrouvez le courrier en téléchargement

 

Que deviennent les  emballages ?

Les pots, les barquettes, les films et sachets en plastique triés par les habitants dans les villes où l'extension est en place sont très majoritairement recyclés en France et en Europe. 20 à 25% sont valorisés en énergie dans des unités d'incinérations des déchets : ce sont les emballages encore difficiles, voire impossible à recycler aujourd'hui, comme certains emballages souples complexes (composés de plusieurs matériaux), qui associent plastique/aluminium : les paquets de chips, par exemple.

Une partie des plastiques nouvellement triés seront recyclés dans le Grand Est :

  • Le recyclage des barquettes et des emballages complexes en PET (ex. barquettes de jambon). En juillet 2019, le groupe Soprema a inauguré une nouvelle usine de recyclage en Alsace, Sopraloop, qui combine le recyclage mécanique à une technologie de recyclage par dépolymérisation (on casse les molécules de plastique pour les purifier et en recréer de nouvelles).
  • Le recyclage des emballages en polystyrène (ex. : pots de yaourt) au sein d’une unité de recyclage située à Carling en Moselle. 110 tonnes d'emballages en PS ont été recyclées en 2018 et servent à la fabrication de produits d'isolation. L'objectif est d'augmenter progressivement la production de matière recyclée notamment pour refaire une barquette, avec une barquette.