Vous êtes ici :

Accueil>Visiter>Patrimoine et savoir-faire>Le musée des Sources d'Hercule

Imprimer cette page en utilisant la fonction Imprimer de votre navigateur

Le musée des Sources d'Hercule

Situé à Deneuvre, à quelques pas de la ville de Baccarat, le musée des Sources d'Hercule renferme un trésor insoupçonné.

Au centre du village, après plusieurs années de fouilles, le plus important sanctuaire de sources dédié à Hercule fut découvert. Les traces d’une centaine de statues d’Hercule y furent exhumées ce qui en fait la plus importante concentration de l’Occident Romain.

MUSEE DES SOURCES D'HERCULE

  • Mars, avril et octobre
    Ouvert le vendredi, samedi et dimanche de 14h à 17h.
  • Mai, juin et septembre
    Ouvert le vendredi, samedi et dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.
  • Juillet et août
    Ouvert tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.
  • Fermé de novembre à février / Groupes : toute l’année sur réservation

 

  • Pour toute information en dehors des périodes d'ouverture, merci d'appeler :
    Le Bureau d'Information Touristique de Baccarat au 03.83.75.13.37
  • Site internet

L'histoire

Tout a commencé en 1974.

Un agriculteur souhaitait construire un puits pour ses bêtes, il fit appel à un sourcier.

Ce dernier identifia la zone à creuser mais, au lieu d'y trouver de l’eau, c’est un objet cylindrique qui fut mis au jour. Dans un premier temps, on crût à une canalisation mais une inspection plus minutieuse montra qu’il s’agissait d’une colonne.

Des fouilles poussées furent entreprises par la Société d’Archéologie de Deneuvre qui se chargea du travail  chaque été, jusqu’en 1986. Le travail fut compliqué car les sources étaient toujours actives et l’eau devait être constamment pompée pour assécher le terrain. Autre difficulté : l’argile, en séchant, freinait le travail des archéologues.

Le résultat des fouilles s’expose dans ce musée : on y découvre la restitution exacte du sanctuaire comme il était au milieu du IVème siècle après J.C.

Les statues et les bassins sont à la même place que dans l’ancien sanctuaire. La taille et le relief sont eux aussi conformes à la réalité du IVème siècle. Cependant quelques pièces ont dû être reconstituées, les colonnes et les toitures par exemple.